Eclat de Mode : une histoire de Bijoux Part. II

Je vous avais déjà parlé du Salon Eclat de Mode (ICI) qui avait lieu Porte de Versailles et, auquel j’avais eu le plaisir d’être invitée par l’intermédiaire de Bijorhca, organisateur de l’évènement.
C’est donc samedi dernier que je me suis rendue Porte de Versailles. J’avoue que cela ne fut pas une partie de plaisir de s’y rendre étant donné que, plus tôt dans la matinée, j’avais eu cours à la fois de droit et de japonais. J’avais donc dans mon sac : mon ordinateur, mes cours de japonais (de plus de 100 pages), ma trousse, … bref. Je reste persuadée qu’il devait peser bien plus de 10kg, pas très pratique pour se faufiler dans les allées d’un salon me direz-vous… (au moins, j’ai survécu et c’est déjà pas mal… ).
Accueillie par l’équipe Éclat de Mode, j’ai pu obtenir une autorisation de prendre des photos durant le Salon, privilège réservé, en temps normal, à la Presse. Mais ce n’est pas parce qu’on a parfois une accréditation qu’on a le droit de prendre systématiquement des photos. D’ailleurs, je fus quelque peu refroidi dans mon engouement par la propriétaire de Clio Blue qui refusa que ses modèles soient photographiés. Je devais avoir la mine d’une enfant en train de se faire taper sur les doigts parce qu’on l’a pris la main dans le sac à bonbons…
Quand je suis frustrée, ça fini souvent par « je m’en fiche d’abord.. je fais ce que je veux« .  J’ai donc enfilé ma casquette de blogueuse internationale le temps d’un salon. Moi et mes sept langues internationales à mon actif  se sont faufilés pour révéler les secrets du salon professionnel du moment… (alors pour celles qui se demandent les langues que je pourrais bien parler : français, anglais, espagnol, japonais, coréen, arabe et allemand… je suis loin de maîtriser certaines mais j’en sais assez pour me faire comprendre)

Comme je vous l’avais déjà dit, je ne pouvais pas passer à côté des bijoux venus d’Asie. Le Pavillon japonais me faisant face, j’ai foncé droit dessus, parce que bon… vous me connaissez, quand l’Asie m’appelle, je ne dis jamais non…

J’ai donc découvert quelques perles nippones que je tenais à vous présenter :

 
 Nishizawa Hiroko, créatrice de la marque « ACCENT » présentait sur ce stand la collection 2010 « gemma« , tout en douceur comme un tapis d’herbe fraiche su lequel on a envie de marcher pieds nus. Un vrai coup de fraicheur sur la planète bijoux. Un véritable coup de cœur… ( en même temps, vu tous les stands présents lors d’Eclat de Mode, je vais me contenter de vous présenter mes coups de cœur… ).
 
 Un peu plus loin, on pouvait retrouver Nakayama Etsuko (Silver Bulue) et ses créations très kawai. J’ai véritablement flashé sur ces poissons enfermés dans un bocal. Le reste de la collection est, elle aussi impressionnante et méritait véritablement qu’on s’y arrête.
Avant dernier arrêt au stand nippon aux côtés de Yuki Makiko (J’aime Koubo) et de ses bagues extraordinaires. Au premier abord, on pourrait penser qu’elles sont difficiles à porter, sûrement gênantes mais pas du tout. Elles ont été conçues pour ne pas nous gêner lorsqu’on les porte. Elles sont ultra-confortables et über-originales. En tous cas, moi, j’adore…
Dernier arrêt dans le village japonais par la marque Sky Art works et une des ses spécialités appelée « Vitrémail » : boucles d’oreilles, bagues, colliers…. Tout ça m’a laissé bouche bée… Un seul mot : « encore« .
La particularité des boucles d’oreilles nippones présentes sur le stand, c’est qu’il n’y a pas besoin d’avoir les oreilles percées pour forcément les mettre puisqu’elles tiennent par un effet de pincement. Je les trouve véritablement originales et, selon moi, elles ont tout à fait leur place sur le marché français. Je connais pas de nombreuses personnes (notamment moi), qui adoreraient pouvoir les acheter librement
Pour l’instant, vous pouvez seulement regarder de loin et prier pour que les grandes enseignes demandent à toutes ces marques nipponnes de débarquer sur le sol français.
On va continuer notre voyage autour du monde avec Taolei, marque américaine aux consonances asiatiques (et plus précisément, « Tao » vient du chinois que je pourrais difficilement vous traduire car ce mot possède de nombreuses traductions… ). Le design proposé est assez recherché et reste dans un esprit simple tout en étant sophistiqué. On se trouve dans une inspiration tournant autour des pierres naturelles, incorporées dans tous les modèles, sans pour autant faire too much. Du coup, j’aime beaucoup…
Vous pouvez retrouver toute la collection Taolei sur leur site internet en attendant de les retrouver sur le marché français :
 
On rejoint à présent le continent de la vieille Europe en commençant par Spark – Crystal Jewerly. Pour les connaisseurs, Spark travaille étroitement avec CRYSTALLIZED – Swarovski Elements depuis leur création en 2004.
Avec un design innovant, la marque polonaise a de beaux jours devant elle.
 
On continue notre tour de l’Europe tout en contournant la France avec, cette fois, à l’honneur, une marque tout droit venue du Royaume-Uni, qu’on retrouvait sur le podium CREAM du premier étage d’Eclat de Mode : Tina Lilienthal.
J’avoue avoir totalement craqué sur ces petits pendentifs en forme de lapin. Si seulement on avait pu acheter sur les stands, je vous jure que j’en me serai acheté au moins un… Mais comme le salon étant réservé aux professionnels, donc aux acheteurs du genre grands magasins, … c’était impossible.
La vie est parfois triste… Si l’une d’entre vous trouve la marque Tina Lilienthal, faites moi signe !! 
Toujours sur la plateforme CREAM, j’ai découvert une véritable perle niveau bijoux, que l’on peut de plus en plus voir dans les magasines (BIBA notamment), tout droit venu d’Espagne Chicadecanela (soit « fille de cannelle » si on traduit littéralement). Ce sont vraiment des accessoires mignons, faits main et surtout, … très tendance étant donné qu’on retourne de plus en plus vers des classiques en matière de mode comme le point de croix, le tricot, …
Alors il faut savoir que la marque possède un site internet, mais qu’on retrouve la traduction en mode blog et en français, grâce à Pauline qui a la gentillesse de tout traduire pour nous.
J’ai envie de finir par un tour des marques françaises qui m’ont marqué… parce qu’on garde toujours le meilleur pour la fin (c’est bien connu) et aussi (et essentiellement) parce que je reste une grande chauvine…
La célèbre marque Just J était présente à Eclat de Mode, et, leurs représentants m’ont gentiment donné énormément de documentations sur la marque et, du coup, j’ai envie de les remercier parce que, bon, c’est pas tous les jours que les marques font confiance aux blogs (quoique la pratique commence à s’étendre de plus en plus…).
Pour celles qui ne connaissent pas la marque Just J, cette dernière est principalement pour ces pendentifs qu’on peut à la fois insérer pour créer un tour de cou, un collier, ou tout simplement, un bracelet. Chaque pendentifs ayant une signification propre, il vous est facile d’en choisir en fonction de votre caractère ou de celui (ou celle) à qui vous voulez l’offrir : love, joy, shine, inner peace..
A vous de créer vos bijoux selon vos envies… « Pour une vie pleine d’Amour et de Joie« .
Parce que nous vivons dans un mode de brutes, Marie Laure T nous propose un retour à la douceur avec un concept absolument mignon auquel j’ai totalement adhéré : il s’agit de colliers et de bracelets pour parents et enfants qui s’emboîtent avec, chacun un message propre.
Vous pouvez déjà trouver la collection Marie Laure T au Printemps…. ou sur internet 
 
Un de mes plus grand coup de cœur français va pour Perle de rosée qui a pour particularité de fabriquer tous leurs accessoires en France. Cette année, la collection Safety est à l’honneur et j’avoue que j’y ai véritablement adhéré. Du coup, je vous conseille fortement d’aller faire un tour sur le site de Perle de rosée où vous pourrez à la fois admirer les collections, mais aussi acheter en ligne. Elle est pas belle la vie ?
 
Dernier gros coup de cœur. D’ailleurs, si vous m’aviez vu, je crois que vous auriez compris au premier coup d’œil que j’avais des vues sur cette marque tellement j’ai tourné autour du stand, je posais plein de questions… et surtout, je soupirais de désarroi de ne pas pouvoir m’acheter immédiatement une de ces merveilles… (j’en aurais une, je vous le jure !!)
Alors vous allez me dire « oui mais elle est bien gentille Noon, quand elle nous dit qu’elle est chauvine, en attendant, on retrouve un design très japonisant« . Et c’est là qu’on se trompe très vite. Moi-même j’ai fait l’erreur. Ce sont bien des français qui sont à la tête de Wize&Ope (marque d’horlogerie française qui a débarqué sur notre sol depuis quelques mois).
Vous voulez connaître le secret de ces montres très kawai ? Elles se déboîtent pour changer à l’infini !!! C’est à vous de créer votre propre monde. Personne ne pourra avoir la même que la votre et ça, c’est juste génialissime !!
Alors pour toutes celles qui veulent s’amuser tout en découvrant la marque Wize&Oze, rendez-vous sur leur site internet où vous pourrez créer vous-même votre petit Wize :
Et pour les autres, qui ne veulent pas attendre que le père Noël leur livre une montre en décembre… je vous propose de vous rendre  à deux adresses où vous pourrez acheter directement vos modèles :
LA MONTRE DU MARAIS – 20 rue de la Verrerie – 75004 PARIS
MYRINA – 66 avenue des Champs Elysées – 75008 PARIS
Je m’arrête ici dans la découverte du salon Eclat de Mode. En espérant que ce « très long » billet vous ait plu… Pour celles qui veulent voir d’autres photos du salon, rendez-vous sur la fan-page Facebook
Fan-page Journal d’une modeuse : ICI.

6 commentaires sur « Eclat de Mode : une histoire de Bijoux Part. II »

  1. Bonjour,
    Félicitations pour votre blog et l'intéret que vous portez aux montres Wize and up.
    Je tiens juste à vous signaler que l'enseigne de notre boutique dans le Marais est:
    « La Montre du Marais » et non pas Jalma qui est la raison sociale…
    Ce serait sympa de bien vouloir corriger.
    Je profite de la présente pour préciser que nous distribuons également les montres Wize and Up dans notre boutique de Toulouse, soit: JET LAG, 47 rue des Filatiers. 31000 Toulouse.
    Meilleures salutations et à bientôt sans doute!

    Alain Sayeg.

  2. Je m'excuse pour cette erreur. J'ai seulement recopié les informations que l'on m'a donné sur place. Je m'en vais donc de ce pas corriger cette erreur 😉

  3. Bonjour,
    Merci de l'intéret que vous portez aux collections Perle de Rosée et à leurs créations Only hand made in France … for You !!
    Votre blog apporte beaucoup de fraicheur et de recul.
    Bonne continuation à une jolie modeuse … un peu fouineuse !
    Perle de Rosée

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s