Marques émergentes : nouveau label d’officine

C’est dans le cadre du 3e salon des Rencontres de l’officine que j’ai été invitée à découvrir un nouveau label : les Marques Emergentes créé à l’initiative de la société Néopharma visant à promouvoir les marques émergentes dans nos petites pharmacies bien françaises
Le principe : Marques Emergentes est un label regroupant, au départ, près de 50 marques françaises, européennes et même mondiales dont 18 ont reçu un prix au cours d’une journée sélective regroupant pharmaciens, journalistes, professionnels de la beauté et très peu de blogueuses (non, non je n’y étais absolument pas) où ils ont pu tester tous les produits de chacune des 50 marques afin de déterminer les grands gagnants. 

Pourquoi avoir créé le label Marques Emergentes ? Le choix a été fait au regard d’une étude de comportements des consommateurs dans les Pharmacies mais aussi au vu du monopole de certaines marques de cosmétique s’étant imposées sur le marché français sans pour autant évolué. C’est dans cette optique de « réveil » que Néopharma, et grâce à la participation de Catherine Desprez, pharmacien (oui alors faut savoir qu’un pharmacien, qu’il soit homme ou femme, est appelé « pharmacien », même au féminin alors qu’une pharmacienne désigne seulement la femme qui a épousé le pharmacien… ça sert d’écouter RTL à 5 heures du matin) et à l’initiative du référencement de marques de niches au Bon Marché.
Ce que j’en ai pensé ? Pendant la présentation du label Marques Emergentes, j’ai trouvé l’initiative sympathique étant donné que, c’est vrai, on va rarement dans nos pharmacies pour acheter des produits de beauté (sauf peut-être Caudalie qu’on retrouve très rarement en grandes surfaces) et si ça peut aider nos pharmaciens de proximité à développer leurs officines tout en nous faisant découvrir des marques sur lesquelles on aurait pas l’habitude, en temps normal de s’arrêter… j’ai envie de dire « pourquoi pas ». 
Cependant, j’avoue qu’il y a plusieurs choses sur lesquelles je n’ai pas forcément été d’accord : 
1/ le représentant de Néopharma a conseillé aux pharmaciens présents de présenter les produits placés sous le label Marques Émergentes aux consommateurs (ou plutôt aux consommatrices), en parlant de l’histoire de la marque… Je ne suis pas d’accord. 
En tant que consommatrice lambda d’abord, il y a bien une chose que je déteste quand je rentre dans un magasin : que les vendeuses me sautent dessus pour me présenter des produits. Ensuite, je ne choisis pas forcément un produit par rapport à son histoire. A une marque centenaire, je préfèrerai le plus souvent une marque qui fonctionne. Il y a plusieurs critères à la consommation par exemple sur une crème :  sa couleur, sa texture, son odeur, …. Et non son histoire.
2/ Choisir 18 marques parmi une cinquantaine en une journée je trouve ça un peu « bâclé ». D’autant plus que j’ai tendance à avoir le sourcil qui culmine à des hauteurs vertigineuses quand on me dit que Revitalash et son eyeliner qui favorise la repouse des cils a été sélectionné dans le lot. Quand on se promène sur la beauty toile, on se rend vite compte que cette marque a mauvaise presse. Combien de forums beautés ont mentionné l’existence de cas où les utilisatrices du fameux eye liner se sont retrouvés avec des effets secondaires déplorables ? (d’ailleurs ça avait fait l’objet d’un article chez Chris d’Ego ICI)
Le mot de la fin : je ne suis pas contre le label des Marques Émergentes d’ailleurs je suis loin de dire que toutes les marques sélectionnées n’y ont pas leur place mais, je regrette que la sélection des marques qui en font parti ne se fasse plus en profondeur plutôt que sur une seule journée…
Et vous… Achèteriez-vous des produits labellisés Marques Emergentes ?

Pour plus d’informations sur le label Marques Émergentes : 

www.marquesemergentes.com

Edit du 23 février 2010

Je remercie l’agence Com’Zha d’avoir mis en lumière une erreur dû à une incompréhension de ma part lors de la présentation des marques émergentes :
« Les 18 marques n’ont pas été selectionnées parmi 50 marques en une seule journée. En fait Catherine Desprez a travaillé depuis le mois de juin pour repertorier des marques novatrices, sortant des sentiers battus, … mais surtout qui pourraient correspondre à la pharmacie. Jusqu’en janvier, elle selectionné 18 marques (à l’aide de différents critères : ethique, historique, texture, packaging, efficacité, …), elle a ensuite réuni le jury d’experts sur plusieurs jours à la mi-janvier pour répondre à des questionnaires, tester les marques. Les 18 marques selectionnées ont toutes obtenu des notes supérieures à la moyenne, ce qui a donc validé le choix initial de Catherine Desprez.« 
Merci à Anne Serent d’avoir relevé mon erreur de compréhension lors de la présentation des Marques Emergentes.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s