A la découverte d’Helena Rubinstein

Helena-rubinstein-cafe-de-flore-journaldunemodeuse-001Il y a quelques jours, je fus surprise de recevoir un mail auquel je ne m’attendais absolument pas : la marque Helena Rubinstein m’invitait à découvrir, lors d’une soirée au Café de Flore, la vie de sa fondatrice grâce à Michèle Fitoussi et son fameux livre Helena Rubinstein La femme qui inventa la beauté. Je vous avoue que je ne connaissais pas du tout Michèle Fitoussi, éditorialiste à ELLE, n’étant pas une lectrice assidue de ce magazine féminin (je ne dois pas encore être dans la tranche d’âge nécessaire pour appréciée réellement ce magazine, je me contente toujours d’acheter le Spécial Mode pour pouvoir feuilleter les images…). J’ai été agréablement surprise de cette rencontre d’une part parce que Michèle Fitoussi est un être adorable, charmant et avec qui il est facile de discuter, et ensuite parce qu’il s’est révélé, par la suite, que nous sommes toutes les deux de très mauvaises filles, qui préfèrent attaquer par les cornichons plutôt que le plateau de victuailles proposé (quand les grands esprits se rencontrent).
Pourquoi avoir accepté cette invitation ? Parce que je suis intimement convaincue que, pour connaître une marque, il faut aller au-delà de ses produits et rechercher qui était son fondateur (en l’occurrence, sa fondatrice). Je me suis donc volontiers prêtée au jeu de la lecture d’une biographie.
Helena-rubinstein-journaldunemodeuse-002
Qui était Helena Rubinstein ?Je crois qu’on ne le saura jamais vraiment. Déjà parce qu’il s’agissait d’une sacrée menteuse, pas dans le sens mythomane mais dans le sens où elle voulait cacher une vérité parfois qu’on peut imaginer glauque, pour faire mieux ressortir la Légende de Madame, car c’est ainsi qu’on avait l’habitude de l’appeler. Force de la nature qui a su traverser les siècles, elle a su créer seule, sans aucune formation et aucune aide, si ce n’est son intuition (féminine ?) qui guidait chaque pas un peu plus vers la gloire. Elle n’est partie de rien, si ce n’est ces 12 petits pots que sa mère lui a envoyé avant qu’elle n’immigre vers l’Australie, à l’Empire cosmétique que la marque est aujourd’hui.

Certes, elle n’a pas tout eu : argent et amour. Mais il paraît que les deux ne vont pas de paire. Cependant, il y avait en elle cette force de la nature qui me font apprécier chaque moment de sa vie : on l’aime jeune et impétueuse, vieille et autoritaire. Elle n’était qu’oxymore. 

Je ne souhaite pas vous raconter toute sa vie, je pense que Michel Fitoussi le fait mieux que moi, mais je peux vous révéler une chose : à la fin, elle meurt.

Ce qui m’a le plus marqué ? C’est que sa vie reste d’actualité dans chaque geste que l’on fait, dans chaque magasin où l’on achète et surtout, sur les bancs de ma Faculté de Droit. Je me suis rendue compte à cette dernière occasion qu’elle était omniprésente : c’est elle qui a inventé les présentoirs dans les magasins, le métier d’esthéticienne, … tout est régit à présent par le Droit et je n’ai de cesse de me rappeler alors que cela ne saurait être le cas si elle n’avait pas existé.

Mais la marque n’est plus commercialisée en France ? A ce jour, la marque Helena Rubinstein n’est plus commercialisée en France, mais vous pouvez retrouver l’ensemble de ses produits sur le site internet. Cependant, mon petit doigt me dit que Helena Rubinstein nous réserve de belles surprises dans l’avenir, à l’image de sa fondatrice. Mais ça… c’est une autre histoire.
Et vous, que connaissez-vous d’Helena Rubinstein ?

Helena Rubinstein, La femme qui inventa la beauté
Auteure : Michèle Fitoussi
Edition : GRASSET
Prix : 22€
Helena Rubinstein : 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s