Paris – Byzance par Chanel

Si je vous dis Byzance, vous pensez à quoi ? Naturellement, vous vous remémorez vos cours d’Histoire de 6ème au Collège où l’on vous présentait ces fresques et où l’on vous parlait de la grandeur de Byzance, fondée en 476 puis renommée, Constantinople par l’Empereur Constantin. 
Vous pensez aussi à la chute de Rome, aux deux Empires romains, à leur décadence et leur chute finale (et fatale) en 1453. C’est cet art byzantin développé il y a fort longtemps, que la Maison Chanel nous a proposé de redécouvrir avec son défilé Métiers d’Arts qui s’est déroulé Rue Cambon mardi 7 décembre 2010. 
Reprenant les codes de cet Art très ancien (les carrés, l’Or, les pierreries, un soupçon de Grèce antique, même si cela est bien plus anachronique), Karl Lagerfeld a fait voyager ses prestigieux invités le temps d’un défilé. Bien loin donc des Arts chinois (et plus particulièrement de la Cours Impériale) dont il s’est inspiré pour sa collection Métiers d’Art ayant lieu à Shangai en décembre 2009 (pour la Collection Pre-Fall 2010), il est revenu vers la douce Europe et, si l’on peut dire, aux racines même de la Mode. 
C’est donc dans un décor sublime (même si bien plus proche des traditions du Maghreb que de Byzance), que l’on a pu admirer ces nouveaux modèles. 
Si l’on devait retenir quelque chose, ce serait… 
If I tell you Byzantium, what do you think about ? Naturally, you’d remembered your history lesson during Middle school where we presented you these frescoes and where we spoke to you about the  Byzantium’s greatness, established in 476 then called Constantinople by Emperor Constantin.

You could also think about the Rome’s fall, ithe two Roman Empires, their decline and their final (and fatal) fall in 1453. It is this Byzantine Art developed long time ago, that the Chanel suggested us rediscovering with its Métiers d’Arts catwalk which took place Rue Cambon on Tuesday, December 7th, 2010.
 

Taking back the codes of this very ancient Art (squares, Gold, precious stones, a suspicion of antique Greece, even if it is more anachronistic), Karl Lagerfeld made travel his prestigious invited the time of a catwalk. Very far thus Chinese Arts (and more particularly of Impériale Courts) by which he was inspired for his collection Métiers d’Arts which took place in Shangai in December, 2009 (for the Collection Pre-Fall 2010), he returned towards old Europe and, if we can say, to roots of the Fashion.

It is thus in a sublime decoration (even if it’s closer to Maghreb’s traditions than Byzantium’s one), that we were able to admire these new models.

If we had to hold something, it would be…

Crédits Photos : VOGUE
Mais ce qu’il faudra surtout retenir, et ce qui retient plus particulièrement l’attention des beauty addict, est la palette conçue exclusivement pour cette collection par Peter Phillps, directeur International de la création du maquillage de la Maison Chanel qui s’est inspiré de la maison Goosen (connues pour la fabrication de bijoux baroques réalisés pour Gabrielle Chanel dans les années 1950). On y retrouve 5 fards crémeux et lumineux aux teintes cuivrées et dorées pour les yeux et les pommettes. 
Le fard central, le plus clair, sous le sourcil en point lumière, le fard à sa droite s’appliquera plutôt sur le dessus des pommettes pour apporter de l’éclat. L’or s’applique sur l’ensemble de la paupière mobile, tandis que l’ombre du bas trouvera sa place dans le coin interne de l’oeil. La dernière ombre, un brun métallisé, est à appliquer comme un eye-liner, en ras des cils inférieurs.
VOGUE Paris
 Cette palette sera éditée à 1 500 exemplaires, autant dire qu’elle partira très très vite…
But, what is especially be necessary to hold, and what  would more particularly hold attention of beauty addict, is the palette conceived exclusively for this collection by Peter Phillps, International director of the make-up creation for Chanel who was inspired by Goosen (known for the manufacturing of baroque jewels realized for Gabrielle Chanel in the 1950s). We  can find 5 creamy and bright make-up in tints copper-colored and gilded for eyes and cheekbones there.

The most clear, central make-up, under the eyebrow light, the make-up in its right will apply rather to the top of cheekbones to bring some brightness. The gold applies to the whole mobile eyelid, whereas the bottom shadow will find its place in the corner internal of the eye. The last shadow, a metallic brown, is to be applied as an eyeliner, in short of the lower lashes.

VOGUE Paris
This palette will be edited to 1 500 copies, in other words this limited edition will be sold really fast…

La Saga Dior , suite et fin : Lady Grey

J’aimais beaucoup la saga Dior qui est passée par un peu toutes les couleurs : Noir (à Paris), Bleu (à Shangai), Rouge (en chanson) et enfin… le dernier opus vient de sortir.

J’avais découvert le teaser sur la page facebook de Dior, mais je n’ai vu la vidéo dans son entier qu’en surfant sur le blog de James Bort (que j’aime beaucoup et que je consulte assez souvent). Je tenais donc à partager avec vous cette dernière partie de saga Lady Dior avec Marion Cotillard. J’avoue que, au final, Lady Grey est devenu mon préféré. Tout en douceur, en poésie… 

A vous de le découvrir à présent … 

I liked very much the Dior legend which crossed over some colors: Black (in Paris), Blue (in Shangai), Red (in song) and finally the last opus has just gone out. I had discovered the teaser on the  Dior’s facebook page, but I saw the video as a whole only by surfing on James Bort’s blog (that I like very much and I often consult). I was thus anxious to share with you this last part of  Lady Dior’s legend with Marion Cotillard. I admit that, in the end, Lady Grey became my favourite one. Quite gently, in poetry…

I’ll let you discover it now… 

Mon protocole beauté des cheveux avec Le Petit Marseillais

Il s’agit d’un sujet dont je parle peu, je m’en rends bien compte, cependant, mes cheveux, c’est un peu ma fierté à moi. Jamais de couleurs, naturels, aux reflets changeants selon les saisons. Du coup, mes shampoings, je les choisis en fonction de mes besoins car, selon le temps (chaleur extrême, neige, …) on ne les soigne pas de la même manière. De même, ils ont tendance, au cours des années, à changer de nature, cela est dû à notre cycle féminin d’après une coiffeuse. Du coup, parfois ils sont volumineux, d’autres fois, plats, ou encore bouclés. Avec toutes ces caractéristiques, il est dur d’arriver en magasin et de choisir son shampoing. Il faudrait alors acheter un shampoing par type de caractéristique capillaire. De quoi vous arracher les cheveux !!
Il y a quelques temps, Le Petit Marseillais m’avait invité à une soirée présentation de leur nouvelle gamme au karité et au Miel autour d’un dîner gourmand. Ma curiosité m’a poussé à m’y rendre (et pourtant je peux vous assurer que cette année je suis plutôt du genre à refuser les invitations presse vu mon emploi du temps assez surchargé). Dès que la porte s’est ouverte, j’ai eu une révélation : il existe de nombreuses gammes !!

It is about a subject about which I speak little, I well realize it, however, my hair, it is a little  of my  own pride. Never colors, naturals, changeable reflections according to the seasons. As a result, I choose my shampooes according to my needs because, depending to the weather (extreme heat, snow) we do not look after them in the same way. Also, they tend, during the years, to change nature, it is due to our feminine cycle according to a hairdresser. As a result, sometimes they are voluminous, the other times, dishes, or still curled. With all these characteristics, it is hard to arrive in store and to choose its shampoo. It would then be necessary to buy a shampoo by type of capillary characteristic. Of what to tear away to you hair !! 

Some time ago, Le Petit Marseillais had invited me to the evening presentation of their new range in the shea-tree and Honey around a greedy dinner. My curiosity urged me to go there (and nevertheless I can assure you that this year I am rather the kind of refusing invitations because of my busy schedule). As soon as the door opened, I had a revelation : there are numerous ranges !!

Vous avez le nombre de gammes proposées par Le Petit Marseillais ? Vous le saviez-vous ? Sophie de (de)maquillages, m’a avoué qu’elle connaissait ce fait l’ayant abordé pour les soins de L’Oréal qui s’intéressait au phénomène de la marque Le Petit Marseillais et de son expansion sur le marché des shampoings (ils vendent plus que Fructis…). Moi, j’en suis encore à regarder la bouche ouverte l’ensemble des produits avec un air abruti. Le rapport avec mon protocole beauté pour les cheveux ? J’y viens, j’y viens ne vous inquiéter pas. 
Je suis ressortie de cet évènement avec mon petit sac tout rempli de produits Le Petit Marseillais prête à tester le tout chez moi pour les présenter par la suite.
Il s’avère qu’en ce moment, je suis stressée (et pas qu’un peu) et il faut que je suive le rythme soutenu du Master que je suis et, la santé de mes cheveux s’en ressentent : ils regraissent vite, sont plats… Bref, c’est pas la panade totale quoi. J’ai donc fait mon petit marché pour vous proposer mon petit pRotocole beauté des cheveux à moi :

Have you seen the number of ranges proposed by Le Petit Marseillais ? Did you know it ? Sophie from (dé)maquillages, admitted to me that she knew this fact having approached it for the care L’Oréal which was interested in the phenomenon of  Le Petit Marseillais and its expansion on the shampooes’ market (they sell more than Fructis). I am still there looking with an opened mouth all the products with a dulled air. The relationship with my beauty protocol for hair ? I will come to the point, don’t worry about it.

I went out from this event with my small bag tuck of Le Petit Marseillais  products in order to test the whole afterward.

It turns out that at the moment, I am put under stress (and not just a little bit) and I have to follow the steady rhythm of my Master’s degree and, the health of my hair feel the effects of it : they regrease fast, are flat… In brief, it is not that great. I thus made my small market to propose you my small beauty protocol of hair  :

Comme je vous l’ai dit, en ce moment, avec le stress, j’ai tendance à avoir des cheveux qui regraissent trop vite, j’ai donc choisi d’utiliser la gamme à l’argile blanche et au lait de jasmin et, comme rien n’est trop bon pour mes cheveux, j’ai choisi d’appliquer quasi quotidiennement (c’est pas bon non plus de trop laver ses cheveux) le shampoing, l’après-shampoing et le masque (pour ce dernier, préférer une utilisation hebdomadaire ou bi-hebdomadaire).
Pourquoi prendre un shampoing et un après-shampoing ? Parce que le shampoing va véritablement faire sorte que vos cheveux ne regraissent pas donc, à lui seul, il va les rendre quelque peu sec, ce qui n’est pas vraiment l’effet recherché, vous êtes d’accord. L’après-shampoing, va venir hydrater vos cheveux pour  justement éviter cet effet « sec » et donc les nourrir.
Quant au masque, il s’agit d’un confort d’utilisation plus qu’un véritable soin nécessaire mais, je vous avoue que, une fois que je m’y suis mise, impossible de m’arrêter de l’appliquer tellement mes cheveux était d’une douceur par la suite…

Mais là, si vous avez bien observé les photos, vous vous demandez à quoi servent alors le zeste démêlant, au jasmin et pamplemousse, la crème de soins sans rinçage au karité et au miel et le zeste brillance à la figue et fleur de coton ?  Ça, c’est parce que mon rituel beauté à moi n’est pas terminé… (ce qui explique généralement pourquoi je passe des heures dans la salle de bain).

Le zeste démêlant et le zeste brillant peuvent être utilisés sur cheveux mouillés : vous en appliquez généreusement sur vos cheveux avant de les recouvrir d’une serviette chaude pendant un certain temps. Non seulement vos cheveux seront démêlés, mais, au séchage, ils seront magnifiques puisque vous avez rajouté cette petite touche de brillance. Pas mal non ?

Quant à la crème de soins sans rinçage, réservez-la pour une application nocturne (moi, c’est ce que je fais du moins). Après avoir bien brossé vos cheveux, ce qui va retirer les particules qu’ils ont attrapez pendant la journée, comme la pollution par exemple, ou encore, le pollen, vous appliquez ce soin sur la pointe de vos cheveux, ce qui va les nourrir profondément. Pas besoin de rincer, ce qui rend ce produit génial. Le matin, vous vous retrouvez avec des pointes bien hydratées, ce qui diffère l’apparition des fourches que l’on déteste.

As I told you, at the moment, with the stress, I tend to have hair which regrease too fast, I thus chose to use the range in the white clay and jasmine’s milk and, as nothing is too good for my hair, I chose to apply it almost daily (it is not good either to wash too much the hair) : the shampoo, the conditioner and the mask (for this last one, prefer a weekly or twice-weekly use). 

Why do I take a shampoo and a conditioner ? Because the shampoo is really going to make kind that your hair do not thus regrease, by itself, it is going to return them a little dry, what is not really the researched effect, you agree. The conditioner, is going to come to hydrate your hair to avoid exactly this « dry » effect and thus feed them.

As for the mask, it is about a user-friendliness more than a real necessary care but, I admit that, when I put myself into, impossible to stop applying it so my hair was only sweetness afterward…
But there, if you observed well photos, you wonder what are then the use of the combing out zest, with the jasmine and the grapefruit, care cream without rinsing with shea-tree and honey and the shinning zest with fig and the cotton flower? That, it is because my beauty rite is not ended (that explains generally why I spend hours in the bathroom).


The combing out zest and the brilliant zest can be used on wet hair : you apply it generously to your hair before covering them with a warm towel for a while. Not only your hair will be combled out, but, after drying them, they will be magnificent because you added this small shinning touch. Not bad isn’t it ?

As for the cream care without rinsing, reserve it for a night-application (I, it is what I make at least). Having brushed well your hair, what is going to remove the particles which they have catch during the day, as the pollution for example, or still, the pollen, you apply this care to the point of your hair, what is going to feed them profoundly. Not need to rinse, what make this product fabulous. In the morning, you’ll find with well hydrated points, what postpones the appearance of the forks which we hate.
Et vous, quel est votre secret pour de beaux cheveux ? 
And you, what is your secret for beautiful hair?