Et si Karl Lagerfeld tirait sa révérence

Il est vrai que, si le Kaiser n’est plus tout jeune (72 ans), il n’en reste pas moins omniprésent dans le monde de la Mode, c’est presque à croire qu’il aurait percé le secret du don d’ubiquité : Chanel, Fendi, et la marque éponyme Karl Lagerfeld. 

Il ne faut tout de même pas oublié qu’il fait parti de cette seconde génération de créateurs de Mode (la première étant constituée par Poiret, Dior, Chanel, Madeleine Vionnet, Pierre Balmain) et a été révélé au grand public lors du concours du Secrétariat internation de la laine dans la catégorie manteau, remportant la première place, ex-aequo avec Yves Saint-Laurent. Depuis, il a su s’étendre, surprendre, innover et être à la tête de notre petit monde. 
Difficile alors d’imaginer un monde sans lui… sauf que, mine de, il n’en reste pas moins qu’il n’est plus tout jeune et ne sera pas éternel (la question de son immortalité peut se poser cependant, dans le sens où, dès lors qu’il a marqué son temps, le nom de Karl Lagerfeld ne sera jamais occulté). 
Alors, quand il a été révélé que le Kaiser aurait mentionné son futur remplaçant à la tête de Chanel, un petit vent de panique souffle sur la planète mode : est-ce un signe avant-gardiste de sa retraite ? Pour l’instant, aucunes données ne nous permettent de l’affirmer. 
Qui serait le remplaçant de Karl Largerfeld à la tête de Chanel ? Haider Ackermann
Si son nom ne vous dit rien, il n’en est pas de même pour les professionnels de la mode qui ne suivent de près depuis quelques collections.

Quelles seraient les conséquences pour la maison Chanel ?  Un changement de Directeur Artistique veut dire aussi un changement de ligne et de codes. En réalité,la reprise des codes d’une Maison va dépendre du Directeur, et de l’affinité qu’il a avec ou non l’histoire de cette Maison. Ainsi, si Karl Lagerfeld a su reprendre les codes de Coco Chanel tout en rajoutant sa touche personnelle qui fait du Kaiser le Créateur le plus incontournable du XXIe siècle.
Le plus grand risque reste d’avoir une reprise loupée, une reprise ratée, un rendez-vous manqué… Mais il peut y avoir de très belles reprises, comme la nomination de Sarah Burton après le tragique départ d’Alexander McQueen.

Affaire à suivre …

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s