A la découverte de la splendeur des Han

00 Entrée Principale du Musée Guimet copyright Photo JPPinon 202Aujourd’hui je vous propose une visite au musée Guimet. Ce musée des arts asiatiques propose jusqu’au 1er mars 2015 une exposition sur les Han.

A l’origine de cet empire, un clan d’éleveurs de chevaux du nom de Qin s’installe à la limite des steppes et en marge du domaine royal. Ce clan fonde une principauté et protège les frontières des incursions nomade mais il menace bientôt de sa puissance les Etats chinois eux-mêmes. Après une série de conquêtes tous les royaumes seront regroupés sous la bannière du prince de Qin, qui devient ainsi le 1er empereur, en 221 av. JC. Il réunira d’anciens tronçons de fortification, bâtis dès 324 av. JC, pour former ce qui deviendra la Grande Muraille. Au-delà de l’unité territoriale et du système administratif centralisé, l’unification de l’écriture, de la monnaie ainsi que des poids et mesures, assurent la cohérence de ce nouvel empire.

L’œuvre accomplie est immense mais fragile et la dynastie Qin ne survivra que de quelques années à ce premier Empereur.

La dynastie Han lui succède. Pendant plus de quatre siècles (206av. JC-220 ap. JC), elle règnera sur la Chine, conférant à l’empire une forme de stabilité politique et de prospérité économique qui fait de l’époque des Han un moment essentiel de la formation de l’identité chinoise. Ils s’appuieront sur une administration hiérarchisée, une économie agricole rationalisée et une diplomatie qui favorisera les échanges, notamment par la route de la soie. Les Han affirmeront et élargiront un territoire allant des confins de la steppe au nord de la péninsule indochinoise.

Cette exposition regroupe plus de 200 œuvres. Le musée présente un vaste panorama de la création sous les Han (jades, céramiques, objets de laque, etc.…), des objets les plus précieux et délicats aux sculptures monumentales. La plupart des œuvres ont été exhumées il ya moins de quarante ans. Elles proviennent de 27 musées et institutions.

Dès l’entrée deux animaux fabuleux nous accueillent. Ils gardaient les tombeaux des princes. Puis nous découvrons des figurines d’animaux en terre cuite qui viennent des tombeaux de l’empereur, des statuettes de cavaliers sur leur monture qui représentent l’armée de l’empereur et qui veille sur lui après sa mort. Des objets appartenant à la cour, de grands vases magnifiquement décorés, des figurines en bronze, en terre cuite avec leur couleur d’origine, un modèle de grenier sur cinq niveaux ainsi qu’un modèle d’étable, tout ceci retrouvé en excellent état.

Une vitrine présente différents accessoires pour l’écriture : pinceau, encre, pierre à encre, lettre sur support de soie, lettre sur support papier de forme ronde car elle recouvrait un miroir, des tablettes écrites et plus imposant, un estampage de la stèle de Cao Quan.

Le monde religieux est abordé aux travers des croyances funéraires, par les textes mais surtout par le mobilier retrouvé dans les tombes. Nous pouvons admirer des objets en Jade ainsi qu’un costume funéraire constitué de plus de quatre mille plaquettes de jade et reliées entre elles par du fil d’or.

La route de la soie n’est pas oubliée et on peut voir des étoffes et des habits très colorés.

Les derniers espaces de l’exposition sont consacrés à la vie de tous les jours, modes alimentaires, costumes et danses (élégantes figurines d’acrobates, de danseuse ou de musiciennes). Quelques objets d’une grande rareté sont présentés comme de la vaisselle en bois laqué.

Un ensemble de dix neuf cloches en bronze forme un carillon et était utilisé dans la les cérémonies rituelles et dans la musique de cour.

Cette exposition a lieu dans le cadre du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la République Française et la République populaire de Chine.

N’hésitez pas à allez voir cette exposition. Les objets sont superbes, dans un parfait état de conservation, le musée Guimet et magnifique. Après, profitez en pour aller jusqu’à l’esplanade du Trocadero qui n’est pas très loin et pourquoi pas traverser la Seine et aller jusqu’à la tour Eiffel ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s