Partir un jour à Bangkok avec toi – Part.1

Je sais… vous êtes toutes en train de vous dire « alors Bangkok, raconteeee » (1 mois plus tard évidemment, sinon ça ne serait pas drôle).
Oui, enfin non….. je sais que vous ne vous dites pas ça mais laissez-moi le croire un instant, ça fait du bien à mon ego.

Prenons quelques minutes pour vous raconter mon week-end en mars à Bangkok 😉

Laissez-moi vous conter l’histoire par son commencement.
En décembre dernier, Chennai (ville où je réside désormais jusqu’à fin septembre) a été touchée par des inondations.
Elle a été considérée comme la première pluie diluvienne la plus meutrière depuis 100 ans !!
Sauf que voilà, c’est tombé pile poil deux jours avant départ pour Bali. Comme qui dirait : « c’est bal-eau »
(On vit avec l’humour qu’on a hein…. désolée).

IMG_0194

Après donc avoir enduré la seconde catastrophe naturelle de ma vie (la première étant en 1999), il a fallu que je me fasse remboursée !
Le truc moins drôle, c’est qu’il fallait utiliser cet avoir avant mars…

(Tu sens déjà que cet article va être long ? … 😀 )

Du coup je me suis rachetée un billet pour Bali pour y aller en amoureux  (le top !) (mais en fait, cet épisode, je vous l’ai déjà raconté), et avec le reliquat,  direction Bangkok !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je dois avouer,  chère lectrice, que cette ville me fascine autant qu’elle me fait peur.
Qui n’a jamais vu Bridget Jones finir dans les prisons thaïlandaises à se battre pour un soutien-gorge tout en chantant Like à Virgin ?
Ce film m’a traumatisé. …
Et en plus je n’ai pas de riche avocat international sous la main donc autant vous dire que mon sort n’aurait pas été le même. …

Donc… (revenons à nos moutons) je suis partie un week-end à Bangkok heureuse mais avec les pétoches  (oui, c’est possible de cumuler les 2).

Rendez-vous donc à l’aéroport de Chennai pour, me semble-t-il, le pire voyage de toute ma vie. Un abruti d’indien avait décidé de baisser son siège volontairement pour me cogner la tête parce que j’avais osé lui dire que non, je ne souhaitais pas qu’il pousse son siège jusqu’à mes genoux. .. Quatre heures durant donc. Autant vous dire que je suis arrivée à Bangkok avec des envies de meurtre.
Mais syndrome Bridget Jones oblige,  je ne l’ai finalement pas tué….

Ce qui m’a remonté le moral cependant  (et c’est là, que cet article va commencer à être intéressant pour vous), les formalités de douanes en Thaïlande sont juste easy !
Pas besoin de visa à moins que vous n’excédiez un séjour de plus de 30 jours (quand vous arrivez en avion, 15 jours sinon).
Si vous atterrissez à Dong  Mueang International, prenez à gauche en sortant de la douane  (n’oubliez pas vos bagages quand même hein) et suivez « Taxi »
Non seulement, vous allez tomber sur des distributeurs de billets (que j’ai mis trois heures à trouver, donc là concrètement je vous déblaye le terrain), mais en plus, des taxis vous attendent.
Comptez 215 Bath pour 1 heure de route (dont 35 de prise en charge).
Si vous circulez tard la nuit, ce qui risque d’être probablement le cas, une surtaxe sera appliquée.
J’ai donc payé 275 Baht (soit 7€) pour arriver à mon hôtel (c’est à ce moment-là que vous êtes en train de calculer combien vous coûterait un taxi Paris-Roissy….).
N’hésitez pas d’ailleurs à noter le téléphone de l’hôtel pour que que le chauffeur puisse les joindre assez facilement parce que oui, il veut bien vous conduire jusqu’à votre hôtel, mais non, il n’est pas bilingue en anglais donc vous avez 1 chance sur 2 de vous comprendre, ce serait dommage.
Vérifiez bien, également, que la réception est bien ouverte !!

Pour info, j’ai du annuler mon premier hôtel car celui-ci n’accueillait personne au-delà de minuit. Sinon, il fallait attendre 14h le lendemain ! Alors, pour quelqu’un qui arrive à 3h du mat exténuée par le pire vol de sa vie, avouez que ça aurait été le pompom!!

Pour ma part, j’ai donc choisi le Pannee Residence Dinsor avec une réception ouverte 24/7, et à 15 minutes à pieds du Palais Royal de Bangkok.
Le prix : 55€ pour 2 nuits.
Qui dit mieux ? (Hors Guest House j’entends).

Comme j’adore parler, ou du moins écrire et que cet article commence à être trop long, suite au prochain épisode ! ! (Comment ça « ouf… »?).

(Pour 2 jours d’escapades, il me faudra donc 3 articles…. c’est moche…. courage)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s