A la découverte de l’exposition Walt Disney Le Mouvement par nature

Si vous ne me connaissez pas encore, vous ne savez pas à quel point l’Univers Disney ponctue ma vie au quotidien. Je suis une véritable aficionados. Pas de celles qui se contentent des peluches et autres, mais de celles qui pourraient poser une journée juste pour pouvoir voir une émission sur la vie de Walt Disney. Je trouve la vie du fondateur, et de la création de l’Oeuvre de sa vie (le Studio Walt Disney), absolument fascinante.
Je collectionne les livres à ce sujet, les émissions mais aussi les expositions.

C’est ainsi que j’ai décidé d’aller voir la dernière exposition Walt Disney en cours à l’Art Ludique intitulé « Walt Disney, le mouvement par nature », et je vous raconte !

3homefrozen2

Après avoir acheté votre billet 16,50 euros à l’entrée (et faites attention aux horaires parce que le site ne le précise pas mais les lundi, mercredi et vendredi, l’ouverture est prévue à 11h !), vous allez donc pouvoir entrer dans l’Univers Disney. Le must, l’audioguide est gratuit ! (en même temps vu le prix de l’entrée…).

On y retrouve une partie assez light, voire déformée, de l’histoire des Studios Disney avec un focus important sur les dessins et la recherche du mouvement par les dessinateurs du Studio pour rendre plus réel ces fabuleux dessins animés.

Plusieurs déceptions cependant sont à noter… Comme je le disais précédemment, l’histoire de Walt Disney est abordée plus que légèrement. Si on parle bien de la recherche de procédés nouveaux qui ont permis au Studio Disney de devenir ce qu’il est aujourd’hui, rien n’est dit sur la recherche de perfection de la part de son fondateur. En effet, Walt Disney était un personnage très complexe : il a recherché cette perfection car pour lui, le dessin était un Art avec un grand « A ». Il s’agissait de créer des chefs d’oeuvre plutôt que des dessins d’animation.
C’est ainsi qu’il a décidé de créer l’histoire de Blanche Neige car il souhaitait, pour la première fois, transmettre des émotions, une histoire,…, à travers le dessin aux téléspectateurs. Et il a réussi son défi !

Je ne vais pas, à travers cet article, vous refaire la biographie de Walt Disney, je vous invite plutôt à lire, ou regarder les émissions qui lui sont consacrées.

Comme je vous le disais précédemment, les motivations inhérentes à Walt Disney qui ont permis de faire du Studio Disney ce qu’il est aujourd’hui ne sont absolument pas abordées.

De même, tous les dessins animés issus de la collaboration avec les Studio Pixar, avant que ces derniers ne soient rachetés par le Studio Disney, sont eux aussi mis à l’oubliette. Raiponce apparaît alors, selon cette exposition, comme le premier dessin animé du Studio en 3D, ce qui n’est pas vrai.

Dernière erreur qui m’a fait hérisser tous les poils et grincer des dents : certaines explications de construction des personnages sont erronées. Ainsi est-il de la naissance de Tarzan qui, selon le musée Art Ludique est issu d’une visite à Paris du dessinateur voyant des jeunes en roller, lui permettant d’avoir l’idée des mouvements à produire par Tarzan lorsqu’il se déplace. Alors que, en réalité, si vous regardez la version commentée du célèbre dessin animé, les mouvements du personnage sont plutôt issus de son fils, grand fan de snowboard et de skate. Il a fait ainsi un mix entre le snow, le skate et les rollers pour donner une dynamique de mouvement dans les déplacements du héros. Ce qui a donc rien à voir avec l’histoire gentillette racontée par le Musée Art Ludique.

En revanche, tous les sketchsbook et les concepts Art sont d’une beauté inimaginable. J’ai appris beaucoup de choses à ce sujet et je suis très triste que la moitié des dessins exposés ne soient pas, a posteriori sous format carte postale, ou sous cadre, en vente (quelques uns seulement mais pas tous). Notamment, celui que j’ai préféré est celui de Raiponce en haut de sa tour, cheveux au vent, de David Goetz mais, non, rien à la sortie qui m’a permis de repartir avec une reproduction de ce magnifique concept art. Snif Snif !!

Surtout, n’oubliez pas de repartir avec le livre édité à cette occasion à la sortie de l’exposition, vu qu’il vous est interdit de prendre des photos à l’intérieur, ce qui vous permettra de voir et revoir à l’infini les dessins signé Studio Disney (alternative donc aux cartes postales non éditées).

Si vous voulez seulement voir les dessins du Studio Disney, je vous invite à y aller. Mais si vous êtes une grande fan de Walt Disney, allez-y avec un peu de recul.

Exposition Walt Disney, le mouvement par nature.
Du 14 octobre 2016 au 5 mars 2017
Art Ludique
16,50 euros / adulte

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s