Comment bien choisir où voyager ?

On a tous envie de partir en vacances mais on ne sait jamais où et surtout, jamais par quel moyen on va arriver à bon port ! Ou du moins, on ne sait jamais par quel bout prendre son voyage.

Et les sites de voyage ne nous aident pas vraiment par le flot d’informations qu’ils nous déversent !

Du coup, on ne sait plus où donner de la tête.
Commençons donc par le commencement : quel voyageur êtes-vous ? (oui toi là derrière ton écran qui lit ces quelques lignes)

Lire la suite de « Comment bien choisir où voyager ? »

Une bouffée d’air fraiche à la tombée de la nuit

Il est dur parfois de tenir à Seoul sans suffoquer. L’air est pesant parce qu’il est saturé d’humidité. A peine un pied dehors que vous dégoulinez déjà de sueur et ça, vous ne pouvez pas y couper. Il est alors préférable de sortir la nuit, lorsque l’on peut respirer. Je vous emmène donc à Cheonggyecheon-ro, du côté du marché de Dongdaemun où une promenade le long d’une rivière artificielle de 6km de long vous attend. Avis aux amateurs…

It’s hard sometimes to live in Seoul without suffocating. The air is heavy because it’s saturated by humidity. Just one foot outside and you already drip with sweat and that, you can’t do anything about it. You would certainly prefer to go out at night, when you can inhale. So, I’ll take you to Cheonggyecheon-ro, towards Dongdaemun market where a walk along an artificial river of 6km of length waits to you. Avis aux amateurs…

Des jours avec et des jours sans …

Il y a toujours des jours où visiter devient difficile, surtout lorsqu’une pluie torrentielle s’abat sur Seoul. Alors on se dit que ce sera une journée sans… jusqu’à ce qu’on tombe sur ceci et qu’on se dit que, finalement, ce n’est pas si grave d’être trempée jusqu’aux os, ça en valait le coup. 
There’s always some days where visiting coul be difficult, especially when a heavy rain falls down on Seoul. So you think that’s a day « without »… until you fall on this and you can say that, finally,it’s not so grave to be dipped up to bones, it was worth it.