Ce qu’il ne faut pas louper pendant les soldes – Beauté

soldes-beaute-janvier-2014-journaldunemodeuse

Il est difficile parfois de se décider pendant les soldes en matière de Beauté. En effet, on ne sait jamais quoi choisir, et les promotions varient d’une enseigne à une autre. Le mieux ? Se faire une liste des produits qu’on ne veut absolument pas louper… Lire la suite de « Ce qu’il ne faut pas louper pendant les soldes – Beauté »

A la recherche de la beauté…

Vous vous souvenez qu’il y a quelques temps, je vous proposais de participer aux Ateliers Erborian en ma présence. Après quelques péripéties dues essentiellement aux grèves, l’évènement a pu avoir lieu mercredi dernier, au siège de la marque franco-coréenne Erborian et en compagnie de toute son équipe. Seules les plus téméraires ont osé braver les grèves et son parvenues jusqu’à nous pour participer à cet évènement quelque peu particuliers. 
Je vais donc vous relater le cours de cette soirée et son contenu. 
18H30 : nous avons fini de préparer les lieux pour recevoir nos invités d’un soir. 

19H : les premières participantes arrivent et certaines d’entre elles repartent en s’excusant car elles ont trop peur de ne pas pouvoir rentrer chez elles avec ces grèves.

19H30 : On commence par une présentation des participantes. Malgré le fait que l’on ne soit pas nombreuses, l’ambiance est au beau fixe. C’est à mon tour de parler et de vous présenter ce que je sais de la beauté coréenne à travers ses égéries…

La perfection coréenne…
Il faut savoir qu’en Corée il existe des critères de beauté déterminant ainsi le niveau de perfection, qui sont donc : cette pâleur conférant à l’ivoire (signe de pureté), des poches situées en dessous des yeux (certaines d’entre elles passent même par la chirurgie esthétique pour en obtenir) un visage d’un ovale parfait et leurs mains aussi grandes que leurs visages, doublées d’une manucure impeccable (en même temps, vu le prix d’une manucure là-bas, vous n’avez aucunes excuses pour ne pas y aller…). Toutes sont minces, caractéristique issu d’un culte du corps omniprésent en Corée (avec, notamment, ces parcs de sport en plein air et ses longues voies qui permettent aux joggers et amoureux du cyclisme de pratiquer leur sport en toute liberté) complété par des jambes fuselées (aux Etats-Unis, certaines parlent alors de « sausage legs »).
Le meilleur exemple reste Shin Se Kyung, considérée comme étant la plus belle femme coréenne.

Le culte de l’esthétisme…

Il existe en Corée un culte de l’esthétisme tel que, si on arrive pas à correspondre aux critères de beauté grâce aux produits de beauté ainsi qu’au rituel coréen, on passe systématiquement par la chirurgie esthétique. Beaucoup d’actrices, d’idols (membres d’un groupe) ou de chanteuses sont passées au moins une fois sur la table. Si beaucoup d’entre elles se laissent aller à la chirurgie esthétique, ce n’est pas une chose dont elles parlent facilement car le revers de la médaille (et il y en a bien un), c’est de ne plus être considérée comme une femme par les coréens. Il faut avouer que cela relève quelque peu de l’hypocrisie… 
La seule actrice, à ma connaissance, qui a avoué être passée sous le coup du bistouri pour les besoins d’un film est Kim Ah Jong (aka Kang Hanna dans 200 Pounds Beauty).

« Eugene’s beauty secrets » book


Les tendances beauté … 

Les tendances beauté sont lancées par les actrices, idols ou chanteuses lorsqu’elles « révèlent » au grand public leurs secrets de beauté. C’est ainsi que la BB Cream est rentrée dans le monde de la beauté coréenne car cette crème serait très utilisée dans le milieu artistique.

La beauté est donc un sujet qui fait vendre et les égéries des marques y sont essentiellement pour quelque chose… 

les membres du groupe 2NE1 (YG Entertainment) pour Etude House
Kim Hyun Joong pour The Face Shop
Kim Tae Hee pour HERA
Rain pour Nature Republic

Pourquoi cette addiction à la beauté ?

Je crois que la plus simple manière de répondre à cette question est de dire « si vous n’êtes pas belle, vous ne vous mariez pas« . La beauté est représentatif en quelque sorte d’un futur espéré et prospère : c’est un pas vers le mariage et une vie stable.
Attention ! Cela ne signifie pas pour autant qu’elles arrêtent d’être belles une fois mariées. Elles continueront toute leur vie à pratiquer des gestes de beauté connues d’elles seules et conduisant à rester, au minimum, 1h dans la salle de bain. En revanche, elles abandonneront le côté « mode » et « carrière » pour se consacrer à leur vie de famille.

Comment faire pour adopter des gestes de beauté coréens ? 

Deux solutions s’offrent à vous : soit vous vous immergez dans la culture coréenne, que ce soit en débarquant à Seoul ou en vous trouvant une correspondante coréenne qui veuillent bien vous livrer ses secrets de beauté, soit vous vous rendez au magasin de beauté le plus proche vous proposant les produits Erborian qui sont les produits les plus approchant que l’on puisse trouver en France, et adapter à notre peau de pauvres européennes que nous sommes… 

C’est à vous de choisir… 

Yoon, membre de l’équipe Erborian et coréenne nous explique comment éviter d’avoir des cernes avec de simples points de pression…

22H : la soirée se finit et chacune se dépêche de rentrer car il ne faut pas oublier que nous étions en temps de grève et que, parfois, il est difficile d’attraper son train. Un peu comme moi jeudi soir en revenant de la soirée Helena Rubinstein. Mais ça, c’est une autre histoire ….

Et vous, quel rituel beauté adoptez-vous ?

Et si vous participiez à l’élaboration de la beauty crème de demain ?

Voilà ce que nous proposera, à partir du 4 octobre 2010, Erborian, marque beauty franco-coréenne. C’est pas tous les jours qu’on nous permet de participer à la confection d’un soin cosmétique et c’est ça qui est génial car, qui après tout,  n’a jamais rêvé de créer la crème de ses rêves : telle texture, avec tel ou tel effet sur la peau, à appliquer tant de fois par semaine, un doux parfum (ou, au contraire, un parfum sucré pour les plus gourmandes d’entre nous) et surtout … le nom de ce petit beauty bébé. Et avec quelle fierté vous passerez devant les rayons cosmétiques en vous pavanant devant vos amies « ça, c’est moi qui l’est fait« . 

Quel est le principe de l’erbolab (puisque tel est le nom du projet mis en place par Erborian) : à moyenne d’une fois par mois, une question vous sera poser sur le site pour le développement du futur produit. Vous aurez alors une semaine pour répondre. Au titre de cette semaine de profusion d’idées, les trois meilleures seront récompensées par un produit Erborian et les gagnantes (ou les gagnants…  qui sait ? Un nouveau produit cosmétique Erborian pour les homme … pas impossible) seront annoncées tous les premiers lundis du mois. Ça, c’est pour le côté sympa. 
Vous allez aussi pouvoir ressentir les angoisses de tous les fabricants de cosmétique parce que, après 18 mois de travail, d’affutement, d’idées, de noms proposés… A la fin de l’élaboration du produits, tous les gagnants au cours des 18 mois passés, seront invités en avant-première à découvrir leur nouveau bébé (« c’est moi qui l’ait fait !!!« ) au cours d’une Célébration coréenne à Paris.

Comment retrouver l’erbolab pour pouvoir participer à ce projet ? En allant sur www.erborian.com et en cliquant sur le bouton « erbolab » dès le 4 octobre.

Alors, êtes vous prêtes à être les nouvelles beauty créatrices de demain ?

Je rappelle, pour toutes celles qui n’ont pas vu passer l’annonce, que j’animerai les Ateliers Erborian le 13 octobre 2010 pour vous présenter la beauté coréenne et les gestes essentiels au travers des idols du moment de 19h à 22h et que, à la fin des ateliers, une surprise vous attends.
Alors pour vous inscrire : noon.fashionista.modeuse@gmail.com