A la découverte de Ubud

Ubud. « Qu’est-ce que c’est que ce truc encore ? »

Il s’agit ni plus ni moins de la capitale culturelle de Bali.
Si mon premier séjour sur l’île des Dieux a été plus synonyme de farniente (et pour le coup, à part la plongée, je n’avais vraiment rien fait), j’ai décidé de revenir cette année pour découvrir un peu plus de cette culture, m’en imprégner, et revenir avec des rêves plein la tête. Car, finalement, dans un voyage c’est un peu ça que l’on souhaite : revenir avec des rêves de vacances, le sourire aux lèvres, et une couleur chatoyante sur votre peau (attention cependant aux coups de soleil).

Il faut dire que, pour le coup, Ubud est plutôt dépaysant. On est loin des plages de Nusa Dua, de ses bateaux en partance pour l’île de la tortue, et du snorkeling. Nous sommes au coeur d’une forêt danse qui est synonyme de mystère et, finalement, de beauté sauvage.

Lire la suite de « A la découverte de Ubud »

Un soir à Seoul

 

C’est dans l’arrondissement de Jung-Gu que le quartier de Myeong-dong est situé, au pied du mont Namsam. Se balader le soir de ce côté là permet de voir une autre facette de la Corée : celle d’un pays dynamique où la jeunesse crée le monde de demain. C’est un plaisir de se balader dans ce quartier, sauf si vous n’aimez pas être dévisagée…
 
It’s in Jung-Gu district that Myeong-dong is situated, at Namsam feet. Have a walk during the evening allows to see another facet of Korea : that of a dynamic country where the youth creates the world of tomorrow. It’s a pleasure to have a walk in this district, except when you don’t like being stared…

Une bouffée d’air fraiche à la tombée de la nuit

Il est dur parfois de tenir à Seoul sans suffoquer. L’air est pesant parce qu’il est saturé d’humidité. A peine un pied dehors que vous dégoulinez déjà de sueur et ça, vous ne pouvez pas y couper. Il est alors préférable de sortir la nuit, lorsque l’on peut respirer. Je vous emmène donc à Cheonggyecheon-ro, du côté du marché de Dongdaemun où une promenade le long d’une rivière artificielle de 6km de long vous attend. Avis aux amateurs…

It’s hard sometimes to live in Seoul without suffocating. The air is heavy because it’s saturated by humidity. Just one foot outside and you already drip with sweat and that, you can’t do anything about it. You would certainly prefer to go out at night, when you can inhale. So, I’ll take you to Cheonggyecheon-ro, towards Dongdaemun market where a walk along an artificial river of 6km of length waits to you. Avis aux amateurs…