A la découverte de Pondichéry

Pondichéry, la ville qui, à sa seule évocation, nous fait voyager à l’autre bout du monde dans un autre temps. On rêve de la ville blanche, de ses façades coloniales, de couleurs et de paix.

Quand je suis arrivée en Inde, ce fut l’une des premières villes qui m’a le plus tenté car pendant longtemps, elle m’a fait rêver, au même titre que tous les anciens comptoirs. J’ai beaucoup tergiversé avant de m’y aventurer.

A plus de trois heures de route de Chennai, il vous faudra prendre, au choix, le train ou le bus (entre 110 et 200 roupies par personne). Pour les plus fortunés, commandez un taxi touristique (comptez alors entre 5.000 et 8.000 roupies en fonction de la voiture choisie aller).

Sur l’East Coast Road qui longe la Baie du Bengal, vous traverserez Mahabalipuram, et découvrirez d’étonnants marais salants.

Si vous êtes en taxi, profitez-en pour vous arrêter et pique-niquer au bord de la mer.

Après trois heures de route, vous arriverez aux portes de Pondichéry…

Je vous avoue avoir été terriblement déçue. De l’ancienne Pondichéry, il ne reste plus qu’un quartier appelé « ville blanche » qui se situe en bord de mer. Le reste de la ville s’étend sur plusieurs kilomètres et est constitué du quartier tamoul. La ville a, en effet, été rasé par nos amis rosbeef lors du temps des colonies. Seul le quartier français reste le témoin des splendeurs passées. Autant dire, pas grand chose…

Mais je vous rassure, cette déception est vite oubliée car vous quittez la foule et le bruit, pour une tranquillité bien méritée. Vous retrouverez également la fraicheur du bord de l’océan où vous pourrez respirer plus librement. Ce sont des sensations vite appréciables en Inde, surtout en été (comprenez les mois avril-mai-juin).

Pondichery - 001

Pondichéry reste intéressante par plusieurs aspects à visiter :

Le mélange des cultures

Eh oui ! Le mélange des cultures ça ne peut être QUE intéressant ! Vous rencontrerez donc des Indiens qui auront plaisir à vous aider … en Français.

Et ça, quand vous aurez passé des jours à vous faire comprendre dans un anglais approximatif face à des Indiens (qui sont meilleurs que vous dans cette langue), ça vaut de l’or.

Vous retrouverez également les plaisirs des pâtisseries à la française et des plats français non épicés.

Vous pourrez faire des sauts entre la France et l’Inde en voyageant entre le quartier français et le quartier tamoul. Je vous conseille particulièrement de vous y promener le dimanche matin, à l’occasion du marché. Vous retrouverez alors l’ambiance d’un marché indien à ciel ouvert.

Pondichery - 002

Si vous y cherchez des épices, vous serez vite déçus. En revanche, tissus et vêtements se balancent sur leurs cintres. Allez-y, faites-vous plaisir, la négociation sera plus facile que dans les grandes villes comme Mumbai, Dehli ou Chennai.

 UN RETOUR DANS LE PASSE ?

De nombreuses demeures vous suggèrent les splendeurs du passé. Même si, en réalité, vous ne verrez que des murs ayant perdu leurs couleurs, voire certains étant perdus tout court !

En réalité, beaucoup de bâtiments sont en ruine. C’est une association française (les Amis du Patrimoine pondichérien) qui protège les bâtiments de la ville blanche et cherchent à les restaurer comme l’église par exemple, le presbytère qui le jouxte, le monument au mort , …

Pondichery - 003

Si, comme moi, vous espériez retrouvez la ville telle qu’elle fut en son temps, vous allez être vite déçu.

Où MANGER à pondichéry

On tourne souvent dans ce quartier sans savoir où manger. Voici quelques adresses :

  • pour le petit-déjeuner : rendez-vous à Baker Street où pains au chocolat et croissants frais vous attendront. Vous pourrez également vous y rendre le midi pour retrouver quiches lorraines et autres encas bien français

 

  • pour déjeuner ou dîner , une adresse à retenir : la Villa Shanty , un havre de paix que je recommande ABSOLUMENT. Entre ces murs, une petite cours sert de première salle de restaurant où vous pour, le soir profitez d’un verre bien mérité et d’un repas de qualité. En plus le service est hyper agréable. Le midi, préférez la salle annexe où la climatisation vous permet de retrouver un peu de vigueur après la chaleur.
  • pour le goûter (bah oui, faut pas l’oublier celui-là) : histoire de prendre un verre, tout en profitant de l’air marin, rendez-vous sur la jetée, au Café de Flore. Dans ce petit jardin, qui appartient à l’Alliance française, vous pourrez commander quelques verres et profitez de l’ombre d’un parasol bien mérité.

Pondichery - 005

Où SE PROMENER à Pondichéry

Rendez-vous au Musée de Pondichéry pour comprendre toute la complexité de cette ville, son histoire, ses racines. Attention cependant, les photos ne sont pas autorisées en ces lieux.

Pour un peu de fraicheur, promenez-vous au Parc Bharathi, au cœur de la ville blanche. Au coin de ce parc, vous pourrez même aller saluer Sœur Thérésa (sa statue hein), ou encore vous rendre devant la villa Raj Nivas, ancienne demeure du gouverneur Dupleix.

Pour retrouver un peu de sérénité, rendez-vous à l’Église de Notre Dame des Anges. Vous ne pourrez pas la rater : elle est rose. Je vous conseille d’aller faire un tour dans le square juste en face où nos amis indiens, l’après-midi, se laissent aller à des parties de pétanques.

Vers 16h30, dépêchez-vous de vous rendre au Temple Arulmigu Manakula Vinayagar pour rencontrer l’éléphant sacré qui vous bénira de sa trompe pour quelques roupies.

Retournez sur la jetée le soir, lorsque l’avenue Goubert est fermée à la circulation, pour découvrir une autre face de Pondichéry : des centaines d’Indiens viennent y flâner le soir, pour prendre une glace, se promener au son des vagues, et surtout, laissez les enfants jouer avec Gandhi.

Où DORMIR à Pondichéry

S’il y a bien UN seul lieu que je dois vous recommander dans tout Pondichéry, c’est La Closerie, rue Alexandre Dumas. Pousser la porte et entrer dans la cour de cette ancienne maison Pondichérienne rénovée par Annie. Votre hôte saura vous accueillir avec sourire et bienveillance. Pas question de passer à côté, c’est un vrai havre de paix, les chambres sont confortables (même celle avec le lit tamoul, qui pourrait créer quelques frayeurs à certaines personnes sujettes à l’acrophobie), et le petit-déjeuner vous est servi au bord de la piscine.

Un vrai petit paradis sur Terre….

 Bref,… Si vous souhaitez faire un tour du côté de Pondichéry, je vous y invite fortement à découvrir cette ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s