Comment se démaquiller les yeux sensibles en douceur ?

demaquillant-yeux-sensibles-clinique-journal-d-une-modeuse

Difficile pour vous aussi de vous démaquiller les yeux sans ressentir des picotements ou une forte envie de pleurer ? C’est sûr que sentir les larmes qui coulent sans fin, ça donne plutôt envie d’abandonner sa soit-disant marque fétiche, pour aller voir ailleurs !

C’est ce que j’ai fait il y a quelques mois ! J’ai dit stop à toutes ces marques qui vous promettent douceur et démaquillage en profondeur et, j’ai opté pour Clinique avec « Take the day Off« . Certes, un peu cher a priori puisqu’il faut compter 23€,

Comment alors se démaquiller nos yeux sensibles ?

Etape 1. On n’oublie pas de se démaquiller l’ensemble du visage

Avant de penser à se démaquiller les yeux, il faut bien penser à se démaquiller l’ensemble du visage. Je vous invite à relire l’article Ma routine de soin de l’hiver pour reprendre les bases d’un bon démaquillage 😉

Etape 2. On choisit un coton doux adapter à ses besoins

Bye bye les cotons rêches près à vous arracher les yeux, et les cils. On choisit des cotons doux double face spécialement étudiés pour avoir une face plus apte à éliminer des résidus de maquillage récalcitrants. Pour ma part, j’ai une grosse préférence pour la marque Demak’Up  depuis quelques années.

Etape 3. On choisit son démaquillant yeux sensibles

Alors là…. vous allez dire « il y a yeux sensibles et yeux sensibles » et je suis d’accord !

Pour ma part, j’ai véritablement les yeux particulièrement sensibles. Le moindre produit non adapté peut me créer des allergies qui dureront plus de 48 heures. Autant dire que c’est plutôt handicapant dans la vie de tous les jours ! Difficile alors de choisir son produit dans le rayon cosmétique des hyper marchés (et pourtant, j’ai essayé). J’ai plutôt tendance à bien étudier la notice et lire attentivement la blogosphère pour avoir des retours, voire à demander aux vendeuses (et pourtant, chez moi, c’est plutôt rare…).

Comme je vous l’ai dit au début de cet article, j’ai acheté le « Take the day Off » de Clinique. Pourquoi ? Parce que, déjà, il m’a été recommandé par la vendeuse de chez Marionnaud. Ensuite, parce qu’il s’agit d’une huile bi-phasée qui est également très efficace face aux mascaras waterproof les plus récalcitrants. Mais, surtout, il a été testé ophtalmologiquement ! (et ça, ça n’a pas de prix…).

Comment l’utiliser ? Alors là encore, rien de plus simple : on secoue, et on ouvre le flacon. On se verse un peu de produit sur le fameux coton que vous aurez acheté précédemment avec attention et amour (et quelques euros aussi, ça peut aider). On applique doucement de la racine des cils à la pointe, sans tirer comme des folles dingues (il ne s’agit pas non plus de s’arracher les cils !). Et NON, on ne tire pas sa paupière verticalement pour être soit-disant sûre de tout enlever, ça ne sert à rien et ça aide à accélérer l’apparition des rides !

Alors oui, je suis extrêmement contente de ce produit, au point de l’avoir racheté ! (c’est pour dire). Mes yeux me disent merci.

Si vous aussi derrière votre écran (oui vous là avec votre crayon spécial machouillage anti-stress), vous avez les yeux qui picotent le soir alors que vous venez tout juste de passer votre coton démaquillant, je vous encourage à mieux tester d’autres produits étudiés spécialement pour vos yeux ! On n’hésite surtout pas à se renseigner !! (Non, les vendeuses ne mordent pas encore).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s